Le caillou runique d’Arguel (Doubs)

le-caillou-runique-darguel-doubs

Au IVème siècle, l’ancien Fuþark servit comme base de départ à l’alphabet de Wulfila/Ulfilas: “louveteau”.
Ses 27 lettres sont un compromis avec l’ancien alphabet grec de 27 lettres, et les runes magiques dont la principale composante est de 27 staffir.
Pour exemple je citerais le caillou d’Arguel (Doubs, Franche-Comté), portant 24 runes sur l’avers (nombre sacré du Fuþark) et 3 au revers (chiffre trinitaire de Dieu et celui des triades), le tout faisant 27 (2 + 7 = 9, chiffre de l’arbre cosmique, 27 nombre de l’arbre cosmique trinitaire), c’est aussi un nombre cubique (27 = 3x3x3). 
Le troisième et dernier vers, rétabli à l’endroit, est écrit en apocopes sénestrogyres. Mik, gravé au revers du caillou, symbolise la trinité de Wotan (dit Þridi: “troisième” en norrois). Le compte des runes de l’avers, fait 24 (ŋ/ng = 1 rune), somme des runes du Fuþark ancien originel (de la première /F: “Fé” à la dernière rune /O: “Oðal”, qui donnèrent le terme Féodal) et nombre de totalité (comme l’Alpha/Α et Oméga/Ω grec). La somme totale des runes est de 27, nombre de runes magiques (aussi nombre de lettres de l’ancien alphabet grec, et de l’alphabet de Wulfila, ainsi que dans l’alphabet hébraïque 22 lettres + 5 finales). Dans la phrase en gotiska, les lettres entre parenthèses, sont rajoutées pour la compréhension du texte, les deux derniers mots étant des fréquentatifs, dont l’orthographe subit une apocope (césure).
Dans la légende irlandaise Cuchulinn lançait 3 fois son javelot tuant 9 hommes à chaque jet, il porte 27 tuniques pour amortir les débordements de sa fureur, et meurt à 27 ans. C’est selon les Hindouistes le nombre de marques sur le front du Roi singe Hanuman. Ce fut notamment un nombre sacré Templier (celui des 27 successeurs d’Ahiram [de Tyr, lui-même évhémérisation d’Ahriman, comme Abraham est celle de Brahmâ & Sarah de Sarasvatî]). Celui de vertèbres et de runes 24 + de l’occiput, coccyx et sacrum = 27. Enfin ; lu en senestrogyre, c’est le nombre du parcours solaire en 72 ans dans 1° du zodiaque. A noter que les Goths passèrent du Fuþark ancien aux Fuþorc à 32 runes(comme les Anglo-frisons) et en France, nous laissèrent en témoignage outre la fibule de Charnay (avec son Fuþark incomplet), le caillou d’Arguel (à incantation rythmée) et le merveilleux coffret liturgique d’Auzon (v. à Fuþorc p. 61 à 63), dit de Franks, nom du Britannique qui le ramena de France en 1867: Augustus Wollaston Franks), mariant du Gotiska bâtard & le Fuþorc, dans des textes Biblico-mythologiques.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.