Le “Visiteur” de la Glenelg River Cave

 

 

 

 


Le “Visiteur” de la Glenelg River Cave (région de Kimberley, Australia) fresque découverte en 1838 par l’explorateur George Grey.

Lexique:

  • Rannian: “faire courir” et / ou “le coureur rapide” en gotiska, urnordisk Raunija(Ŕ): “(celui qui) met à l’épreuve”, fransisk Riman: “série / nombre” (d’où le français Rime, m et n sont une déclinaison d’un son presque identique), ou old english Rúnian: “parler bas / chuchoter“.

Notes explicatives:

Le “Visiteur” de la Glenelg River en Australie, ne représente pas Wandjina: Dieu de la pluie des ancêtres aborigènes, mais un Phara: ancien Maître de l’Empire de Mu, ancien continent englouti, dont les survivants s’éparpillèrent sur le pourtour océanien. On retrouvent leurs descendants, dans l’île de Pâque (et Polynésie), les Aïnos / Aïnous du Japon, Ouïghour de Chine, Huns blancs de Corée, dans l’Indus (à l’écriture identique à celle des Pascuans, appelée Rongo-rongo), Turco-Mongols et Ethiopie etc…

La représentation est chromatique, les membres rouge, la broigne (du tusk Brunja: “cuirasse“, de Brinnan: “étinceler“) est à larges bandes rouges et roses verticales, le heaume d’or ainsi que le pourtour des yeux, la face et le bandeau à inscription sont rose. Aryen, vient du letton Aria: “race forte / courageux / lignée supérieure / caste” ou Ari: “grandeur / supériorité“, comme le sanskrit Hari: “jaune / doré” (d’où vient l’Aaru égyptien, Aralu: Paradis Babylonien situé en l’océan occidental, de Aucidere: “occire / endormir“). Aux Samoa Tangaloa: Dieu primordial créa les Ariki: “Nobles“. Ari / Hari est l’ancêtre éponyme des Kelto-Nordiques et Tuskr. Les Harii, de Hario: “grands guerriers” lexis du deutsch Heer: “armée“, peuplaient la Germanie centrale (entre Oder et Vistule).

Les Franks / Francs (Saliens, Ripuaires ou Sicambres): dont l’ancêtre totémique est Pharamon (sortit des eaux, comme l’Oanes de Mésopotamie), sont parmi leurs descendants, de Wringen: “les errants / ceux qui ont tourné“, avant d’arriver en Occident, leur peuple séjourna environ 150 ans dans l’île d’Ormuz en mer rouge, puis bâtirent avec les proto-germains Hittites, la ville mythique de Troie (en Asie mineure, dont le héros est Pâris), une fraction après la guerre du même nom s’enfuit par terre et créa le royaume éphémère de Sicambria en Pannonie-Hongrie. Une autre fraction, par bateau (ce que veux dire Sic de Skip: “esquif“) s’installant en Sicile (ancienne île des Saltares: “salines“) puis furent déporté par les Romains en Hollande, rejoignant ainsi leurs frères de l’autre faction qui y étaient établit. Recomposé, ce peuple envahit la Gaule (France), et créèrent 2 royaumes, la Lotharingie et la Neustrie (ces derniers baptisèrent Lutèce: “Paris” et lui donnèrent son surnom de Paname, dans le conté du même nom et créèrent la ville de Troye / Troie dans l’Aude, Nord-West de la Bourgogne).

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.