Sommaire analytique des traductions

« Le générateur d’énergie libre de John BEDINI », par John BEDINI
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1984
Traduction de 10 pages, format A4

Note du traducteur

Texte :

  • Préface
  • Concepts de base
  • Le circuit de commande
  • L’excitateur
  • La commande
  • Notes de construction

Figures manuscrites :

  • Figure 1 – Photographie du laboratoire
  • Figure 2 – Schéma électrique

 

J'achète

 

« Expériences avec un convertisseur BRANDT / TESLA / KROMREY », par John BEDINI
Commentaires de Th. E. BEARDEN, par Th. E. BEARDEN
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1984
Traduction de 18 pages, format A4

Note du traducteur

Préface

Le convertisseur KROMREY

MUELLER expérimente avec un convertisseur KROMREY et un convertisseur BRANDT / TESLA

Tableau de mesures K1

Tableau de mesures K2

Le commutateur BRANDT / TESLA

Commentaires de Th. E. BEARDEN : l’observation et le processus de détection

  • Trois sortes d’électromagnétisme
  • Electromagnétisme classique
  • Electromagnétisme quantique
  • Electromagnétisme scalaire
  • Tableau 1 : les trois sortes d’électromagnétisme
  • Tableau 2 : comparaison des trois sortes d’électromagnétisme

Effets du temps négatif

Références

Essais supplémentaires par Eike MUELLER : 30 août 1984 / 1er septembre 1984

Tableau 1 : Essais du circuit de commutation TESLA / BRANDT / BEDINI
Tableau 2 : Résultats de ces essais
Tableau 3 : Continuation des mesures
Figure 1 : graphique
Figure 2 : photo 1 du laboratoire & schéma électrique 1
Figure 3 : schéma électrique 2
Figure 4 : photo 2 du laboratoire

Figures imprimées :

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6

 

J'achète

 

« Le secret final de l’énergie libre », par Th. E. BEARDEN
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1993
Traduction de 24 pages, format A4

Note du traducteur

Préface

Quelques définitions

  • Le vide de la mécanique quantique
  • Energie et potentiel
  • Potentiel
  • Potentiels scalaires et vectoriels

Le potentiel scalaire a une structure interne

  • La structure du potentiel scalaire
  • Un potentiel est un ordonnancement à travers l’univers
  • Un potentiel est une rivière d’énergie
  • L’énergie est interne, infinie et illimitée
  • Un principe de grande importance
  • Voltage, force, gradients de potentiel, charges et travail

L’accumulation de l’énergie et sa dissipation

  • Dissipation de l’énergie et récupération
  • Le collecteur

Le secret de l’énergie libre

  • Deux circuits / Deux cycles
  • Le gaz d’électrons

Force, gradient, couples et déplacement d’électrons

  • Electrons couplés à un gradient de potentiel, se déplaçant ensemble

Le circuit d’extraction d’énergie standard

  • Le circuit conventionnel

L’analogie de la roue à eau

L’énergie externe de la charge : seule l’énergie de la source coûte

Conséquences évidentes

Le problème du brouillard électronique

Le collecteur dissipe l’énergie, pas la source

  • Réalisation du cycle accumulateur

Toute l’énergie est libre

L’énergie collectée se dissipe

  • Le cycle de travail

Répétition et révision

  • Observer ce qu’on fait

Qu’est-ce que l’énergie dans un courant électrique ?

  • L’énergie dans un circuit électrique
  • Continuité des opérations

La locomotive à vapeur

  • Analogie rigoureuse avec une locomotive à vapeur

Le principe de l’énergie libre

  • Tout le gradient de potentiel (la densité d’énergie en excès piégée) est libre pour l’enlèvement

A nouveau des définitions

  • L’énergie
  • L’énergie électromagnétique
  • L’énergie statique
  • L’énergie dynalique
  • Potentiel
  • Potentiel scalaire
  • Potentiel vectoriel
  • Potentiel scalaire électromagnétique
  • Energie piégée
  • Energie statique électromagnétique

Importance de la séparation des charges

  • On ne doit pas diminuer la séparation des charges dans notre source

Le potentiel est infini et ainsi est-il réserve d’énergie !

  • Vous ne pouvez pas assécher l’océan avec une cuillère !

Le concept tordu du voltage

  • Avant de développer des pseudo-équations

Les équations de l’énergie libre

  • Les pseudo-équations

Temps de relaxation et semi-conducteurs

  • Temps de relaxation
  • Matériau semi-conducteur dégénéré
  • Un bon fil de cuivre : malheur des inventeurs de « sur-unités »
  • Le câblage et le collecteur doivent être en matériau semi-conducteur dégénéré (DSC)

Sources, collecteurs et alimentation

  • Energie du vide piégé
  • La source peut être presque n’importe quoi
  • Limité seulement par notre imagination

Conclusion

Notes et références

 

J'achète

 

« Introduction aux travaux de Thomas E. BEARDEN », par Th. E. BEARDEN
Edition originale, USA 2000
Traduction de 15 pages, format A4

Notice biographique
Systèmes électromagnétiques maxwelliens loin de l’équilibre avec le vide actif
De nouveaux mécanismes pour l’interception du flux d’énergie et l’interaction
Créations et utilisations d’arrangements contenant des groupes de courbes d’espace-temps locales
Nouvelle approche des systèmes d’alimentation électriques et des circuits
Mécanisme des réactions nucléaires à basse énergie spatiale mais à haute énergie temporelle
Mécanisme pour la régénération cellulaire et ses applications pour une nouvelle thérapie de guérison (la machine de PRIORÉ)
Des systèmes de développement causal (espace 4D) antérieurs aux processus d’observation
Potentiel du quantum et communications d’actions à distance
Technologie du temps

Autres tâches
Expérience professionnelle
Information personnelle
Publications sélectionnées et applications de brevets
Références

 

J'achète

 

« La gravitation et le rayonnement cosmique trouvent une origine commune dans l’énergie électromagnétique diffusée »
Edition originale, USA

Fragment de traduction 3 pages, format A4
Masse d’inertie d’un milieu énergétique

Les lois de l’électromagnétisme suggèrent l’hypothèse d’une valeur limite universelle du champ électrique
Que se passe-t-il à la limite ?

 

J'achète

 

« Les imperfections de la théorie électromagnétique classique », par Th. E. BEARDEN
Edition originale, USA
Traduction de 3 pages, format A4

 

J'achète

 

« Energie libre : l’essentiel du mécanisme de sur-unité, le recalibrage et le potentiel scalaire magnétique à valeurs multiples… », par Th. E. BEARDEN
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1996
Fragment de traduction de 1 page format A4

 

J'achète

 

« Sans titre 1 » (à propos de John BEDINI)
Edition originale, USA
Fragment de traduction de 1 page, format A4

 

J'achète

 

« Grande découverte : formulation brillante de BEDINI au sujet de la résistance négative dans les batteries », par John BEDINI
Edition originale, USA 2000
Traduction de 14 pages avec des manques, format A4

Introduction
Explication de John BEDINI pour la formulation des résistances négatives dans les batteries, par Th ; E. BEARDEN, 2000
Figures manuscrites :

  • Figure 1 : schéma électrique 1

 

J'achète

 

« Le générateur de champ électrique en mouvement tout électrique et son potentiel », par Frances G. GIBSON
Edition originale, USA
Traduction de 11 pages, format A4

Préface
Commentaire au sujet du générateur

 

J'achète

 

« Sans titre 2 »
Edition originale, USA
Fragments de traduction de 9 pages, format A4

2 pages de figures avec 21 items
1 page de références sur les brevets de Rogers
1 page avec J. A. WHEELER

 

J'achète

 

« Vers une nouvelle théorie électromagnétique », par Th. E. BEARDEN
Volume 1 – « Les solutions des secrets de N. TESLA et les armes TESLA soviétiques »
Volume 1 – « Croquis spéciaux », par Hal. CRAWFORD
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1983
Traduction de 49 pages, format A4

Texte :

Figures manuscrites :
Les légendes des figures manuscrites peuvent être légèrement différentes des légendes des figures imprimées

  • Fig. 01 – Onde stationnaire Tesla en forme de colonne
  • Fig. 02 – Couplage de paires : produit des ondes électromagnétiques à distance
  • Fig. 03 – Interféromètres scalaires naturels
  • Fig. 04 – Emission d’exo-électrons hors de la mer de Dirac par tunnel Prigogine
  • Fig. 05 – La planète Terre est amplificatrice des ondes stationnaires Tesla
  • Fig. 06 – Arme Tesla multimodes
  • Fig. 07 – Arme Tesla de Saryshagan
  • Fig. 08 – Le champ Tesla
  • Fig. 09 – Zone terminale du système de défense Tesla
  • Fig. 11 – Défenses ABM type Tesla
  • Fig. 12 – Technologie Tesla / Moray – Guerre des étoiles maintenant
  • Fig. 13 – Implications du potentiel de Tesla

Tableaux manuscrits :
Les légendes des tableaux manuscrits peuvent être légèrement différentes des légendes des tableaux imprimés

  • Tableau 1 – Quelques faits théoriques actuels
  • Tableau 2 – Quelques caractéristiques proposées de Φ4D
  • Tableau 3 – Etablissement d’ondes stationnaires
  • Tableau 4 – Systèmes de communications souterrains et sous-marins
  • Tableau 5 – Ordres de réalités

Figures imprimées :
Les légendes des figures imprimées peuvent être légèrement différentes des légendes des figures manuscrites

  • Fig. 01 – Onde stationnaire en forme de colonne
    1. Effet de taux du flux du temps
    2. Phase variable
    3. Vitesse de l’onde de Tesla
    4. Fonction dt/dx, effet de colonne
    5. Abscisse de temps de l’onde stationnaire Tesla
  • Fig. 02 – Couplage de paires : produit des ondes électromagnétiques à distance
        Tous les vecteurs et champs vectoriels sont créés par interférométrie scalaire et couplage de paires
  • Fig. 03 – Interféromètres scalaires naturels
        Cassure à faible contrainte
        Quartz enchâssé dans le roc et cristal de Prigogine
  • Fig. 04 – Emission d’exo-électrons hors de la mer de Dirac par tunnel Prigogine
  • Fig. 05 – La planète Terre est amplificatrice des ondes stationnaires Tesla :
    1. Effet Tesla type 1
    2. Effet Tesla type 2
    3. Effet triode terrestre
  • Fig. 06 – Arme Tesla multimodes
    1. Faisceau d’ondes scalaires Tesla
    2. Antenne scalaire 1
    3. Sections productrices d’énergie
    4. Antenne scalaire 2
    5. Salle de commande
    6. Conducteur pour la phase de référence
    7. Conducteurs venant des bancs de générateurs Moray
  • Fig. 07 – Arme Tesla de Saryshagan
    1. Synoptique de l’installation
    2. Alimentation pour mode pulsé
    3. Unité de générateurs Moray
    4. Calculateur d’énergie
  • Fig. 08 – Le champ de protection Tesla
    1. Zone d’impénétrabilité
    2. Sphère de protection Tesla (champ de force)
    3. Attaque par des armes à énergie dirigée
  • Fig. 09 – Zone terminale du système de défense Tesla
    1. Hémisphères de bandes de luminosité intense
    2. Dispersion et absorption du missile nucléaire
    3. Leurres
    4. Tête nucléaire
    5. Débris de missile
  • Fig. 10 – Obusier Tesla – Interféromètre scalaire
    1. Trajectoire de l’onde lente
    2. Trajectoire de l’onde rapide
    3. Zone d’énergie intense créée par le couplage des deux ondes
    4. Installation de l’obusier Tesla
    5. Alimentation électrique par le système Moray
  • Fig. 11 – Défense ABM type Tesla
    1. Détection et poursuite ; globe EMP
    2. Boule de feu Tesla en mode continu
    3. Boule de feu Tesla en mode impulsion
    4. Champ Tesla de protection
    5. Point d’impact protégé par champ Tesla
    6. Station radar
    7. Obusier Tesla
    8. Point de départ
    9. Destruction complète de l’ennemi
  • Fig. 12 – Guerre des étoiles maintenant par technologie Tesla-Moray
    1. Horizon terrestre
    2. Missiles intercontinentaux détruisant une station radar par émission Tesla
    3. Missiles intercontinentaux détruisant une base de missiles adverse par émission Tesla
    4. Station radar détruite
    5. Base de missiles détruite
    6. Satellite produisant un faisceau d’énergie dirigée
  • Fig. 13 – Implications de l’ESP de Tesla

Tableaux imprimés :
Les légendes des tableaux imprimés peuvent être légèrement différentes des légendes des tableaux manuscrits

  • Tableau 1 – Quelques faits théoriques actuels
  • Tableau 2 – Quelques caractéristiques proposées de Φ4D
  • Tableau 3 – Etablissement d’ondes stationnaires
  • Tableau 4 – Systèmes de communications souterrains et sous-marins
  • Tableau 5 – Ordres de réalités

 

J'achète

 

« Vers une nouvelle théorie électromagnétique », par Th. E. BEARDEN
Volume 2 – Articles de référence pour « Les solutions des secrets de N. TESLA et les armes TESLA soviétiques », compilés par John T. RATZLAFF
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1983
Traduction partielle de 25 pages, format A4. dans la table analytique, les fragments de traductions sont indiqués en italiques.

Articles de référence dans les journaux USA :

  • « Le nouveau sans fil de N. TESLA » in The Electrical Engineer – Londres, 24 Décembre 1909
  • « Le nouveau circuit de TESLA comme la foudre de Thor » « Recherche d’un moteur sans fil pour détruire des navires et des armées en levant un levier » in New York Times – 08 Décembre 1915
  • « Les idées de TESLA sur l’électricité et la guerre » par H. Winfield Secor – Une interview exclusive pour The Electrical Experimenter
    in The Electrical Experimenter – août 1917

    1. Fig. 1 – Nikola TESLA, le fameux inventeur en électricité, a proposé trois systèmes électriques différents pour localiser les sous-marins submergés : (1) la méthode du rayon électrique réfléchi est illustrée ci-dessus, (2) le rayon électrique invisible haute fréquence qui, lorsqu’il est réfléchi par la coque d’un sous-marin, produit une lueur phosphorescence sur les écrans d’observation des bateaux de poursuite, donnant le signal de l’approche des U-boats
  • « Les effets de l’électricité statique sur la transmission sans fil » par Nikola TESLA
    in The Electrical Experimenter – janvier 1919

    1. Fig. 1 – Eliminateur d’électricité statique de TESLA, breveté et utilisé par lui depuis plus de vingt ans, qui sera entièrement décrit dans la prochaine parution de The Electrical Experimenter
  • « La plus grande invention de guerre américaine – Le sans-fil souterrain de ROGERS » par H. Winfield Secor – Une interview exclusive pour The Electrical Experimenter
    in The Electrical Experimenter – mars 1919

    1. Fig. 1, 2 & 3 – Il est maintenant révélé que le Ministère de la Marine utilisait couramment un puissant sans-fil sous-marin pendant la guerre. Le système a été inventé par James H. ROGERS de Hyattsville, Md. Il a été adopté par le Ministère de la Marine comme aide inestimable au système sans-fil de la Marine. Les deux photos du bas montrent l’inventeur, M. ROGERS, dans son laboratoire de Hyattsville. La photo du haut montre les câbles d’antenne placés dans la rivière par les assistants de M. ROGERS. L’inventeur a trouvé que son système fonctionnait aussi bien sous l’eau que sous Terre. La plupart des stations de haute puissance dans le monde, de Nauen et Lyons jusqu’à Honolulu, sont entendues dans le laboratoire de M. ROGERS à Hyattsville, Md., comme montré dans les photos du milieu et du bas ci-contre. L’auteur de cet article a aussi entendu les stations transatlantiques, avec puissance et clarté. L’invention de M. ROGERS est la plus grande de la guerre et est ainsi reconnue par le gouvernement.
    2. Fig. 4 –
    3. Fig. 5 –
    4. Fig. 6 –

1) Qui est M. ROGERS ?
– Eléments biographiques
2) Une lettre de M. ROGERS au Dr. TESLA, le 13 janvier 1919
3) Le Ministère de la Marine est intéressé
4) Note de H. Gernsbach aux radioamateurs américains
5) Comment conçut-il le système sous-terrain ?
6) La théorie de l’opération
– Energie électrique libérée à la base d’une antenne
– Propagation des ondes souterraines telluriques
7) Le système ROGERS élimine les effets statiques et les interférences
8) Ce que les faits montrent
9) Sans fils sous-marins
10) Emissions sur antennes souterraines
11) Essais officiels US à la station navale de la Nouvelle-Orléans LA, durant 1917

  • « Les réalisations principales de N. TESLA :
    1. Energie électrique
    2. Radio
    3. Générateurs Haute Fréquences pour produire des ondes continues
    4. Circuits couplés et accordés, bobine TESLA
    5. Montage à étincelles, série et tournant
    6. Transformateurs isolés à l’huile et condensateurs
    7. Condensateurs mica imprégnés de cire sous vide
    8. Torons de conducteurs
    9. Antenne et mise à la terre
    10. Accord sélectif par battement d’ondes ou hétérodynes
    11. Arcs pour produire des ondes continues
    12. Trembleur à contacts pour recevoir des ondes continues
    13. Selfs (inductances) de choc
    14. Navires téléguidés (missiles guidés)
    15. Four d’induction Haute Fréquence et chauffage
    16. Electrothérapie
    17. Néon et lumière fluorescente
    18. Energie mécanique
    19. Lumières artificielles
    20. Horloge électrique synchrone
    21. Radar
    22. Fac-similé (Fax)
    23. Radiodiffusion »
      in Science – 16 Mai 1948
  • « L’énergie de la vie» (à propos de l’orgone, de la force odique, de l’oscillateur de Lakhovsky, etc.), article de S. L. JAMISON
    in Probe, the Unknown – Juin 1973
  • « Pas de limite supérieure à la vitesse de la lumière, dit TESLA ! » (à propos d’une interview avec Hugo GERNSBACK sur les erreurs de la théorie d’Einstein)
    in The Literary Digest – 07 Novembre 1931
  • « TESLA capte l’énergie cosmique !
    1. L’inventeur annonce la découverte de l’énergie qui remplace le carburant
    2. Discussion sur l’aether cosmique
    3. Possibilités de créer des micro-ondes
    4. Erreurs retardant l’énergie sans fils »
      in Philadelphia Public Ledger – 02 Novembre 1933
  • « L’utilisation de la planète Terre comme circuit Haute Fréquence » (à propos de l’électrification du sol dans les systèmes de communication, etc.), article de G. W. LAGUS
    in Radio TV Experimenter and Sciences and Electronics – Juin / Juillet 1969
  • « La première loi de la Thermodynamique » (à propos du contrôle de la météorologie planétaire, etc.), article de Frédéric B. JUENEMAN
    in Industrial Research – Février 1974
  • « Des boules de feu pour la Défense ?
    1. Eclair en boule et armes nouvelles
    2. Molécules excités : boules et anneaux de plasmas ionisés luminescents
    3. Conception de nouvelles armes : contrôle militaire des boules et anneaux par radars… »
    4. Le professeur soviétique BABAT
    5. Donnée USA classifiées sur les avancées américaines
    6. Difficultés d’obtenir des photographies d’éclairs en boules
    7. Caractéristiques d’une boule de feu »
      in Christian Science Monitor – 07 Février 1962

Qui est M. ROGERS ?

Texte :

  • Eléments biographiques
  • La théorie de l’opération
    1. Energie électrique libérée à la base d’une antenne
    2. Propagation des ondes souterraines telluriques
  • Ce que les faits montrent
  • Sans fils sous-marins
  • Emissions sur antennes souterraines
  • Essais à la station de la Nouvelle-Orléans

Figures manuscrites :
Les légendes des figures manuscrites peuvent être légèrement différentes des légendes des figures imprimées

  • Fig. 1 – Radio-Téléphone ROGERS : Transmission par ondes électromagnétiques basses fréquences souterraines
    1. Puits de l’émetteur et circuit électrique
    2. Puits du récepteur et circuit électrique
    3. Axe de propagation des ondes souterraines
  • Fig. 2 – Comparaison des antennes souterraines et aériennes (station du lac Michigan)
    1. Récepteur
    2. Ondes aériennes
    3. Ondes souterraines

Figures imprimées :
Les légendes des figures imprimées peuvent être légèrement différentes des légendes des figures manuscrites

  • Fig. 1 – Radio-Téléphone ROGERS : Transmission par ondes électromagnétiques basses fréquences souterraines
    1. Puits de l’émetteur et circuit électrique
    2. Puits du récepteur et circuit électrique
    3. Axe de propagation des ondes souterraines
  • Fig. 2 – Comparaison des antennes souterraines et aériennes
    1. Récepteur
    2. Ondes aériennes
    3. Ondes souterraines

Contribution de N. TESLA à l’électrothérapie

Textes :

  • Stérilisation des plaies
  • Chirurgie électrique (bistouri électrique)
  • Réchauffage du corps par courants induits
  • Diathermie
  • Electro-massage à une électrode
  • Electrode dans un tube à vide
  • Expérience de traitement d’une tumeur

Figures manuscrites :
Les légendes des figures manuscrites peuvent être légèrement différentes des légendes des figures imprimées

Figures imprimées :
Les légendes des figures imprimées peuvent être légèrement différentes des légendes des figures manuscrites

  • Fig. 1 – 1ère application : stérilisation des plaies
  • Fig. 2 – 2ème application : bistouri électrique
  • Fig. 3 – 3ème application : chauffage du corps entier
  • Fig. 4 – 4ème application : chauffage RF avec plaques de contact
  • Fig. 5 – 5ème application : électro-massage à une électrode
  • Fig. 6 – 6ème application : électrode dans un tube à vide, courant Tesla
  • Fig. 7 – 7ème application : réduction d’une tumeur (suite 4ème expérience)
  • Fig. 8 – Historique de l’électrothérapie

 

J'achète

 

« Vers une nouvelle théorie électromagnétique », par Th. E. BEARDEN
Volume 3 – Clarification du concept vectoriel
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1983
Traduction de 33 pages, format A4

Texte :

  • La Mécanique Quantique complique le problème
  • Pour résumer brièvement : quatre types de particules et quatre types de vecteurs
    1. Quatre types de particules
      1. Point spatial non massique non chargé
      2. Particule massique non chargée
      3. Particule massique chargée
      4. Point spatial non massique chargé
    2. Quatre types de vecteurs
      1. Vecteur sans masse et sans charge spatiale ou vecteur géométrique
      2. Vecteur avec masse et sans charge spatiale ou vecteur mécanique
      3. Force et onde hertzienne ne peuvent exister dans le vide
      4. Vecteur avec masse et avec charge spatiale ou vecteur électrique
      5. Vecteur sans masse et avec charge spatiale
  • Le vecteur ombré ou vecteur caché
  • Un scalaire est un vecteur zéro (0) : quatre types de scalaires et quatre types de vecteurs
  • Aspects virtuels et observables
  • Scalaires et vecteurs ont des sous-structures
  • Sous-structures, niveaux virtuels, hyperespace
  • Notes et références
  • Notes supplémentaires et références supplémentaires
  • Notes supplémentaires (annexe)

Figures imprimées :
Les légendes des figures imprimées peuvent être légèrement différentes des légendes des figures manuscrites compilées

Les sous-structures de deux vecteurs 0 peuvent être différentes
Figures manuscrite compilées :
Les légendes des figures manuscrites compilées peuvent être légèrement différentes des légendes des figures imprimées

  • Fig. 1 – Quatre types de vecteurs
    1. Vecteur sans masse et sans charge spatiale ou vecteur géométrique
    2. Vecteur avec masse et sans charge spatiale ou vecteur mécanique
    3. Vecteur avec masse et avec charge spatiale ou vecteur électrique
    4. Vecteur sans masse et avec charge spatiale ou vecteur électrique avancé
  • Fig. 2 – Interprétation vectorielle de l’expérience de la charge d’épreuve
  • Fig. 3 – Détecteur d’ondes électromagnétiques longitudinales et transverses
  • Fig. 4 – Sous-structures vectorielles
    Valeur instantanée des ensembles de vecteurs

 

J'achète

 

« Vers une nouvelle théorie électromagnétique », par Th. E. BEARDEN
Volume 4 – Vecteurs et mécanismes clarifiés
Edition originale, Tesla Book Company, USA 1983
Traduction de … pages, format A4
Le volume est la transcription d’une conférence avec projection de diapositives. Chaque diapositive est associée à un commentaire.

Texte :

Avant-Propos
Résumé des idées exposées dans les commentaires des diapositives :
Les idées exposées dans les commentaires des diapositives peuvent être légèrement différentes des idées représentées sur les diapositives

  • Diapositive 01 – Titre « Vers une nouvelle théorie électromagnétique »
    Remerciements
  • Diapositive 02 – Esquisse : état des lieux de la recherche et des applications
    Applications bénéfiques
    Applications maléfiques
    Incitation à étudier et vulgariser cette théorie pour éviter la destruction de l’humanité par ceux qui ont des intentions criminelles
    « Il n’y a plus beaucoup de temps pour arrêter la nouvelle technologie »
  • Diapositive 03 – Caractéristiques des concepts choisis
    1. Eclaircissement sur les confusions actuellement présentes dans la littérature scientifique
    2. Explication de l’aenergie
    3. Redéfinition de la charge
  • Diapositive 04 – Citations de N. TESLA
    1. Dans le vide, il n’y a pas d’onde électromagnétique transverse
    2. Dans le vide, il n’y a que des ondes électromagnétiques longitudinales
    3. Les ondes électromagnétiques du vide sont semblables aux ondes sonores
  • Diapositive 05 – Forces entre deux charges identiques
    1. La théorie électromagnétique actuelle contient 22 imperfections fondamentales
    2. Il y a 4 sortes de vecteurs fondamentaux
    3. Expérience avec une charge d’essais
  • Diapositive 06 – Les répétitions mènent au concept du « champ » de vecteurs
    1. Le concept de champ électrique est erroné
    2. Le champ électrique ne peut exister dans le vide
  • Diapositive 07 – Un scalaire a une sous-structure virtuelle de vecteurs cachés
    1. Exemple d’un gaz sous pression scalaire
    2. Tout processus physique scalaire est un vecteur nul
  • Diapositive 08 – Sous-structure scalaires et vecteurs
    1. Plateau en équilibre : sous-structure de 1er ordre
    2. Sous-structure de 2ème ordre
    3. Sous-structure de 3ème ordre
    4. Les sous-structures sont des hyperespaces
    5. Les systèmes de communication superlumineux sont parfaitement possibles
    6. Charles MUSES et les mathématiques d’hypernombres de la structure aethérique du temps
  • Diapositive 09 – La superposition n’élimine pas la sous-structure virtuelle
    1. Discussion sur les différents ordres de sous-structures du vecteur 0
  • Diapositive 10 – Vecteurs physiques
    1. Différences de vue entre Mécanique Classique et Mécanique Quantique
    2. Les quatre sortes de particules et leurs conséquences
  • Diapositive 11 – Les quatre types de vecteurs de la physique
    1. Le concept du macule et du quantum de mouvement
  • Diapositive 12 – Définition de la force
    1. Les conflits logiques irrésolus inhérents aux concepts fondateurs de la physique
    2. La définition classique de la force et ses problèmes
  • Diapositive 13 – La force est un effet et non une cause !
    1. Discussion sur la quantité de mouvement
    2. Discussion sur les équations de définition de la quantité de mouvement
  • Diapositive 14 – La force et le champ E n’existent pas dans le vide
  • Diapositive 15 – Conséquences
  • Diapositive 16 – L’énergie est déduite, pas fondamentale
  • Diapositive 17 – L’existence dans le temps et le passage à travers le temps
  • Diapositive 18 – Quelques implications
  • Diapositive 19 – Conservation de l’ænergie Æ : une loi de conservation de l’énergie en action
    1. L’aether est le vide rempli par les champs électromagnétique et gravitationnel
  • Diapositive 20 – L’énergie libre est permise
    1. La recherche de l’énergie libre a une base scientifique rigoureuse
    2. L’univers contient une réserve gigantesque d’ænergie
  • Diapositive 21 – Le potentiel scalaire peut contraindre le cas relativiste
    1. Des effets relativistes sans vitesse relativiste
    2. Des ondes temporelles pures
  • Diapositive 22 – L’onde de compression scalaire (onde scalaire de vecteur 0 = onde Tesla)
    1. Le problème de la dualité onde / corpuscule en physique électromagnétique
    2. Le photon
  • Diapositive 23 – Production d’ondes scalaires 0
    1. Compression du champ E
    2. L’onde est comme une onde sonore
  • Diapositive 24 – Une particule chargée simplifiée
    1. La particule et son brouillard
  • Diapositive 25 – Une particule chargée est une sorte spéciale de rajout de vaporisation
    1. Le concept de la vaporisation surfacique de particules virtuelles par la particule physique tridimensionnelle
    2. Liaison avec le vide universel
    3. Liaison avec le spin
  • Diapositive 26 – Une particule chargée observable est directement reliée au flux de particules virtuelles du vide
    1. Liaison entre la particule tridimensionnelle, le spin et l’æther
    2. Discussion sur le vide et le potentiel
  • Diapositive 27 – La rotation (spin) couple le vide à la particule
    1. Les nouveaux concepts sont dispersés dans la littérature
  • Diapositive 28 – Précession simplifiée de l’électron
    1. Interaction d’un électron et d’une onde scalaire longitudinale
    2. La précession explique les ondes hertziennes
    3. Les ondes transverses ne peuvent exister dans le vide en absence de masse
  • Diapositive 29 – Le vide / espace-temps est un flux de particules virtuelles pures Φ0
    1. Résumé des choses importantes au sujet du vide
  • Diapositive 30 – Ce qu’est le vide
    1. Quelques propriétés du vide
  • Diapositive 31 – Le gradient du potentiel électrostatique
    1. Les équations conventionnelles du champ électromagnétique sont fausses
    2. A nouveau le concept du tourbillon
  • Diapositive 32 – Dans un gradΦ une particule chargée se meut elle-même
    1. gradΦ implique une différence de pression
    2. Le tourbillon de l’électron
  • Diapositive 33 – Ondes électromagnétiques dans le gaz d’électrons d’un conducteur
    1. Enoncé de huit caractéristiques
  • Diapositive 34 – Ondes électromagnétiques dans le vide
    1. Des ondes de pression scalaires longitudinales
    2. Des ondes hyperspatiales
  • Diapositive 35 – Détection des ondes transverses et longitudinales
    1. L’onde transverse n’existe que dans les antennes émettrice et réceptrice
    2. L’onde longitudinale n’existe que dans le vide entre les deux antennes mais…
    3. La précession des électrons produit des ondes transverses hertziennes
  • Diapositive 36 – Création d’une rivière d’ænergie
    1. Pompage électronique entre les deux boules : rivière de gradΦ
    2. Violation de la conservation ? Abandonner la physique des particules ?
  • Diapositive 37 – Un système à deux fils est conservatif
    1. Les gens qui contrôlent ces choses pour leur propre santé et puissance dépendent de nous pour vendre l’énergie à un prix élevé et conserver le pouvoir…
    2. Comment le banquier J. P. MORGAN et le physicien Thomas EDISON ont supprimé l’énergie libre pour assurer leur pouvoir
  • Diapositive 38 – Une sphère chargée creuse
  • Diapositive 39 – Valve de passage à une voie
    1. Relâcher l’énergie vers le monde extérieur
    2. On peut faire une chose similaire avec un matériau radioactif
    3. T. H. MORAY convertit l’ænergie du vide en énergie externe
    4. L. KERVRAN et les transmutations naturelles
    5. W. REICH adapte une « bombe de nuages »
  • Diapositive 40 – Un moteur simple à énergie libre
    1. Schéma théorique utilisé par plusieurs chercheurs
    2. Explication du schéma
    3. Un peu d’obstination et quelques milliers de dollars suffisent
  • Diapositive 41 – Le translateur
    1. Comprendre quelques effets des armes Tesla Soviétiques
  • Diapositive 42 – Interférence d’ondes transverses ordinaires
    1. Interférences constructives et destructives
    2. Les zones 0 scalaires contiennent des compressions spatio-temporelles
  • Diapositive 43 – Interférence d’ondes longitudinales non ordinaires (scalaires)
    1. Accumulation d’énergie dans les grilles
    2. Explication de l’EMP scalaire
  • Diapositive 44 – Création d’énergie à distance
    1. Faire frire une cible physique…
  • Diapositive 45 – Les non-linéarités cause du décalage (translation partielle)
    1. Tout objet réel produit une petite aura scalaire autour de lui
  • Diapositive 46 – L’aura scalaire
    1. Les vrais physiciens utilisent les non linéarité de leur système nerveux et de leur cerveau pour détecter l’aura scalaire
    2. Des ondes scalaires sans chaleur pour soigner les maladies
  • Diapositive 47 – Flux virtuel et champ magnétique (cas linéaire)
    1. Comment faire des monopôles magnétiques ?
    2. Etude l’aimant commun
  • Diapositive 48 – Production de monopôles magnétiques
    1. Les monopôles Nord et Sud se rassemblent aux nœuds
    2. Des paires N-N, S-S…
  • Diapositive 49 – Cassure du métal avec des monopôles magnétiques
    1. Barre d’acier exposée à des ondes scalaires stationnaires
    2. Expériences dans des laboratoires USA
  • Diapositive 50 – Création d’un champ inertiel (antigravitique)
    1. Un modèle pour modifier les protons
    2. Les laboratoires USA produisent des champs antigravitationnels
    3. Augmenter ou abaisser la gravité
  • Diapositive 51 – Effets sur les humains
    1. Le système nerveux humain n’est pas linéaire (nerfs, synapse, cerveau…)
    2. Les non-linéarités transmettent les ondes scalaires incidentes
    3. Un surdosage d’ondes scalaires brouille le système nerveux :
      1. Une petite dose produit l’effet d’un anesthésique : sensation irréelle, rêve…
      2. Une dose moyenne peut produire : endormissement, rêve éveillé, attaque épileptique, palpitations cardiaques, arrêt cardiaque…
      3. Une dose forte peut produire : perte de conscience, coma profond, convulsion, perte de contrôle de quelques fonctions corporelles, essoufflement…
      4. Une dose très forte produit la mort.
  • Diapositive 52 – Des effets biologiques spécifiques très puissants qui dépendent des intentions de l’utilisateur
    Effets maléfiques :

    1. Induction de modèles prémédités dans les systèmes biologiques
    2. Expériences de Kaznacheyev : tous les modèles de mort ou de maladies dégénératives peuvent être induits sur une porteuse électromagnétique
    3. Programmation des maladies en trois étapes :
      1. Induction scalaire programmative sur les points d’acupuncture
      2. Transmission des points d’acupuncture vers le système nerveux
      3. Transmission du système nerveux vers le corps physique
    4. Les générateurs psychotroniques de Pavlita affectent le corps humain
    5. Création d’attaques organiques sur mesure par renversement scalaire des techniques de réflexo-thérapie
    6. Fabrication scalaire de la terreur, de la rage, de la panique, de toxines organiques
      Effets bénéfiques :
    7. Examen de l’aura par calculateur à des fins de diagnostic médical
    8. Guérison rapide des cancers : sang, cerveau, moëlle
    9. Possibilité de renverser le vieillissement du corps humain
  • Diapositive 53 – Utilisation sol / air
    1. Radar aérien scalaire de poursuite offensive
    2. Paralysie des systèmes avioniques et des pilotes
    3. La guerre du Viêtnam
  • Diapositive 54 – Utilisation air / sol
    1. Projection de boule d’énergie scalaire tridimensionnelle destructrice à partir d’un avion sur un cible
    2. Production d’EMP scalaires comparable aux EMP nucléaires
  • Diapositive 55 – Présentation d’armes intégrées
    1. Les armes intégrées modifiées soviétiques
    2. Application aux missiles, aux rayons annihilant
  • Diapositive 56 – Invisibilité radar
    1. Systèmes développés dans les laboratoires USA
    2. Explication des mécanismes
  • Diapositive 57 – Réseau d’émetteurs virtuels
    1. Fréquences ELF nuisibles bioactives
    2. Fabrication de tremblements de terre, contrôle de la météorologie, illumination de satellites par faisceau scalaire
    3. Attaque des USA par tornade
    4. Brejnev et les armes scalaires

Conclusion : Etudiez cette technologie « pour élever l’homme de son état brutal à un état élevé qui est sa destinée et sa véritable nature divine ».
Résumé des idées représentées sur les diapositives :
Les idées représentées sur les diapositives peuvent être légèrement différentes des idées exposées dans les commentaires des diapositives

 

J'achète

 

« La théorie originelle des quaternions de Maxwell était une théorie unifiée de l’électromagnétisme et de la gravitation », par Th. E. BEARDEN
in « Proceedings of the 1988 International Tesla Symposium » ; édition originale International Tesla Society Inc. ; USA, 1988 ;
Fragments de traduction de 3 pages, format A4. dans la table analytique, les fragments de traductions sont indiqués en italiques.

Texte :

  • Introduction
    1. La théorie électromagnétique quaternionique originelle de J. C. MAXWELL était une théorie unifiée de l’électromagnétisme et de la gravitation
    2. Après la mort de J. C. MAXWELL, Oliver HEAVICIDE a traduit le formalisme originel de la théorie quaternionique en formalisme vectoriel moderne
    3. Les équations originelles de J. C. MAXWELL sont inaccessibles (cf. « La théorie perdue de MAXWELL – Théorie du champ unique électromagnétogravitationnel », Thomas E. BEARDEN, Ottawa 1988)
  • Trois effets (a) (b) (c) des champs électromagnétiques sur les particules chargées
    1. Translations
      1. Translation linéaire (a) ou champ électrique E
      2. Translation tourbillonnaire (b) ou champ magnétique B
    2. Contraintes
      1. Contrainte de compression (c)
      2. Contrainte de traction
  • Les problèmes inhérents aux mathématiques vectorielles
    1. La théorie tronquée de J. C. MAXWELL a été construite par O. HEAVISIDE, GIBBS et HERTZ
    2. Dans la théorie tronquée de J. C. MAWXELL, qui est appelée « Electromagnétisme classique », les champs de force E et B sont les causes de l’électromagnétisme
    3. Le vecteur 0
  • La nature est déjà unifiée mais cela est caché
    1. Dans la nature une exclusion artificielle, mutuelle et réciproque de l’électromagnétisme ou de la gravitation ne fonctionne pas car la nature est déjà unifiée
    2. La même particule qui réagit aux forces électromagnétique réagit aussi aux forces gravitationnelles
    3. Tous nos outils de détection ont été conçus et développés sur la base de cette exclusion rigide et inconsciente
  • Nous ne voyons que ce qui transparaît au travers de l’interaction photon-électron
    1. La réalité macroscopique observable est créée par les radiations issues de l’écrantage électronique des atomes.
    2. Les notions de masse, espace, temps et géométrie sont profondément affectées par notre compréhension générale de l’effet photoélectrique
    3. L’actuelle théorie électromagnétique et ses instruments de détection ont été ajustés de force à cette compréhension
    4. La réalité physique observée et conceptualisée a été détachée de la réalité totale ; elle n’est qu’une représentation de surface
  • Le modèle en gouttes de pluies des transformations physiques
    1. Nouvelle interprétation de l’absorption du photon
    2. Gravitation et électromagnétisme sont connectés
    3. Masse spatial et masse temporelle
    4. Nouvelle interprétation de l’émission du photon
    5. Gravitation et électromagnétisme sont déconnectés et « réciproquement exclusifs »
  • Le temps renversé, le noyau, l’énergie de liaison et l’antigravité
    1. Que se produit-il dans le noyau chargé positivement ?
    2. L’absorption et l’émission continuelles d’antiphotons virtuels sont responsables de la charge positive et du renversement du temps à cet endroit
    3. L’énergie négative constamment crée produit l’énergie de liaison qui maintient la cohésion du noyau
    4. L’énergie négative produit aussi la gravité
    5. Le temps négatif est constamment créé dans le noyau
  • A nos sens, les noyaux atomiques sont électroniquement écrantés
    1. Encore l’effet photoélectrique
    2. Notre électromagnétisme actuel, théorique et expérimenta, est sévèrement filtré pour être cohérent avec le niveau photoélectrique de la réalité observée
  • L’électromagnétisme actuel est juste une sous-partie
    1. L’électromagnétisme classique est un morceau de l’électromagnétogravitation
    2. Quand les vecteurs de translation E et B se réduisent à une résultante vectorielle nulle 0, il apparaît des effets gravitationnels mis en évidence par la théorie quaternionique
  • Le produit vectoriel
    1. Différences entre produit vectoriel et produit de quaternions
    2. Les quaternions font apparaître la gravitation
    3. Le modèle vectoriel mathématique appliqué à l’électromagnétisme met l’accent exclusif sur les effets de déplacement des particules chargés, négligeant les effets de contrainte gravitationnelles internes
  • La même situation dans les quaternions
    1. Une onde scalaire S est produite par le produit croisé des quaternions
    2. L’onde S est une onde de contrainte électromagnétique scalaire (électrogavitationnelle), une oscillation de la courbure du vide
  • Les ondes électromagnétiques scalaires stationnaires
    1. Une onde électromagnétique scalaire est rigoureusement une puissante onde locale gravitationnelle
    2. L’onde électromagnétique scalaire S (électrogravitationelle) interagit avec les noyaux des atomes
  • Deux sortes d’électromagnétisme et deux sortes d’ondes électromagnétiques
    1. L’onde ordinaire de translation des vecteurs force qui translate des particules chargées et interagit principalement avec les couches électroniques des atomes
    2. L’onde non ordinaire potentielle scalaire qui ne translate pas de particules chargées et interagit principalement avec les noyaux atomiques
    3. L’onde scalaire traverse sans problèmes les océans et la planète
  • Structure de potentiel aléatoire contre structure de potentiel déterministe
    1. L’onde scalaire électromagnétique est une paire de vecteurs force électromagnétiques antiparallèles (égaux et opposés) en amplitudes de phases
  • La charge structurée est de l’information repliée
    1. La charge structurée représente l’information physique présente de manière causale dans la charge elle-même
    2. La charge structurée représente la charge gravitationnelle
    3. La charge structurée représente la courbure déterministe de l’espace-temps local
  • La construction de la réalité quantique
    1. Seulement une centaine de physiciens de par le monde est profondément impliquée dans la recherche de la nature de la réalité quantique
    2. L’électromagnétisme scalaire ajoute une neuvième réalité quantique qui inclue toutes les autres
    3. C’est un changement drastique de la Mécanique Quantique
  • L’électromagnétisme scalaire est l’électrogravitation
    1. La théorie des quaternions de J. C. MAXWELL capture l’électrogravitation et les ondes électrogravitationnelles
    2. S(t) est une onde électromagnétique scalaire stationnaire de pur potentiel électrogravitationnel
    3. S(t) est une oscillation dans la courbure locale de l’espace-temps
    4. J. C. MAXWELL avait anticipé la courbure locale de l’espace-temps
    5. Après la mort de J. C. MAXWELL, avec le soutien de HERTZ et GIBBS, Oliver HEAVISIDE a traduit tout seul la théorie des quaternions en théorie vectorielle mathématique
    6. O. HEAVISIDE détestait les potentiels « métaphysiques »
    7. O. HEAVISIDE a orienté la théorie unifiée de J. C. MAXWELL en direction des champs de forces, en se débarrassant de la partie électrogravitationnelle
    8. La théorie unifiée de J. C. MAXWELL a été amputée pour aboutir au dualisme actuel gravitation et électromagnétisme libre
  • La théorie qui unifie gravitation et électromagnétisme libre est seulement une sous-partie
    1. O. HEAVISIDE a capturé le vecteur translation électromagnétique et s’est débarrassé de l’électromagnétisme scalaire
    2. O. HEAVISIDE s’est débarrassé de l’électrogravitation et de l’engineering du vide
  • E. T. WHITTAKER a montré que l’électromagnétisme était scalaire
    1. Dans ses deux articles de 1903 et 1904, E. T. WHITTAKER a montré que la théorie électromagnétique vectorielle de HEAVISIDE pouvait être complètement remplacée par une théorie scalaire électromagnétique
    2. Pris ensemble, ils permettent de construire une théorie des champs unifiée techniquement performante
    3. Seul le présent auteur a réalisé leur importance fondamentale
    4. Le présent auteur a basé ses travaux sur E. T. WHITTAKER
    5. Le présent auteur a introduit l’électromagnétisme scalaire
    6. Le présent auteur a introduit la résultante vecteur 0
    7. La résultante vecteur 0 provient des multiples vecteur émanant du potentiel électrogravitationnel artificiel
    8. Le présent auteur a insisté sur l’onde électromagnétique scalaire comme onde électrogravitationnelle et oscillation dans la courbure locale de l’espace-temps*
    9. Le présent auteur a exhumé l’essence originelle de la théorie perdue des quaternions de J. C. MAXWELL
    10. Ces découvertes ont été faites dans le milieu des années 1980, indépendamment par le mathématicien Henry MONTEITH qui a fait une extension et une adaptation à la théorie des spineurs et twisters
  • Les limitations drastiques de la Relativité Générale
    1. Entre le XIXème et le XXème siècle, suite à un court débat, la théorie des quaternions de J. C. MAXWELL a été totalement écartée en faveur de sa traduction vectorielle par O. HEAVISIDE
    2. C’est cela qui a été enseigné dans les universités occidentales, avec l’idée fausse qu’il s’agissait de la théorie complète de J. C. MAXWELL
    3. Pendant ses études, A. EINSTEIN a étudié la version de O. HEAVISIDE de la théorie électromagnétique de J. C. MAXWELL
    4. Dans la traduction de l’électromagnétisme de O. HEAVISIDE, l’énergie électromagnétique a un effet négligeable sur la courbure de l’espace-temps
    5. Conséquemment, A. EINSTEIN ne pouvait attribuer la courbure de l’espace-temps qu’aux faibles forces gravitationnelles
    6. A. EINSTEIN en a conclu que seul le voisinage immédiat d’une étoile était susceptible de courber suffisamment l’espace-temps pour produire des effets observables
    7. A. EINSTEIN en a conclu que l’espace-temps local plat ne pourrait donc jamais être courbé
    8. Une succession de conséquences fautives :
      – L’espace-temps local ne peut être courbé, même en théorie
      – Il est impossible d’installer des laboratoires d’expérimentation en Relativité Générale
      – Application locale et rigoureuse des lois de conservation
      – Une courbure locale stabilisée de l’espace-temps ne peut être obtenue ni utilisée comme source de puissance
    9. La théorie électromagnétique scalaire ne tient pas compte des limitations théoriques de la Relativité Générale d’A. EINSTEIN
  • Les recherches finales infructueuses d’Einstein
    1. L’actuelle Relativité Générale hautement restrictive a été construite comme une théorie de la courbure de l’espace-temps libre d’électromagnétisme
    2. La théorie scalaire est la clé pour réunifier l’électromagnétogravitation
  • Les Soviétiques ont développé une technologie du champ unique
    1. Tandis que les physiciens occidentaux continuaient à défendre la Relativité Générale restrictive d’A. EINSTEIN, afin de sauver les lois de conservation, les scientifiques soviétiques ne s’embarrassaient pas de cette assertion artificielle
    2. Les publications soviétiques sur la Relativité Générale non restrictive envisagent régulièrement des violations locales des lois de conservation
    3. Les Soviétiques ont développé de toute évidence une induction électromagnétogravitationnelle des maladies et des armes stratégiques d’une puissance incroyable
  • Application aux interactions à quatre ondes
    1. Exemple : introduction dans un milieu diélectrique non linéaire de deux champs électriques ondulatoires sinusoïdaux monochromatiques antiparallèles en opposition de phase
    2. Le résultat est partout une résultante vectorielle 0 mais la densité d’énergie spatiale associée varie rythmiquement
    3. L’onde vectorielle 0 de pur potentiel est appelée onde de pompage en optique non linéaire
    4. Il apparaît dans les noyaux atomiques du milieu de pompage une onde électromagnétique scalaire stationnaire S de contrainte temporelle
    5. Les charges nucléaires échangent violemment des particules virtuelles avec le vide voisin qui est ce que la charge électrique signifie
    6. Le noyau et son flux de charges piégées constitue un redoutable potentiel électromagnétique localisé
    7. L’interaction de l’onde S avec le noyau constitue son état excité et son potentiel nucléaire
    8. La frontière du noyau introduit un renversement du temps perçu comme absorption / émission
  • L’interaction à quatre ondes est comme une triode
    1. L’onde signal est le signal de grille
    2. L’onde pompage est le voltage anodique
    3. Le noyau de l’atome dans le diélectrique est la cathode de puissance
  • L’émetteur amplificateur de Tesla à Long Island (tour de Wardencliffe)
    1. Au début du XXème siècle, TESLA construit un émetteur terrestre géant à New York (Long Island)
    2. TESLA voulait remplir la Terre avec une onde stationnaire immensément amplifiée pour fournir à tout endroit une puissance électrique bon marché, pompée dans le sol à la manière du fuel, dans l’énorme énergie librement disponible de l’onde stationnaire terrestre (brevet US n° 1,119,732 « Appareil pour émette l’énergie électrique »)
    3. Le projet est subventionné le 1er décembre 1914, après 13 ans de lutte avec le bureau des brevets
    4. TESLA ne peut terminer son émetteur par manque de fonds
    5. Son mécène, l’un des plus puissants financiers du monde, le banquier J. P. MORGAN, refuse la demande de fonds supplémentaire, en plus des 150000 $ déjà avancés
    6. J. P. MORGAN croyait que TESLA construisait une tour de radio télécommunication mondiale, pas un dispositif capable de fournir de l’énergie bon marché à la planète
    7. J. P. MORGAN fit remarquer à Th. EDISON qu’il n’y avait pas d’endroit où mette le compteur pour vendre l’énergie
    8. J. P. MORGAN plaça TESLA sur une liste noire et personne ne voulut se risquer à affronter sa colère, d’autant plus qu’il restait dans l’ombre
    9. La tour de Long Island fut dynamitée et détruite
  • Etablir une onde électromagnétique scalaire stationnaire à l’intérieur de la Terre
    1. TESLA avait découvert l’onde temporelle renversée, le pompage et l’effet miroir de phase conjuguée
    2. Explication du fonctionnement de l’émetteur amplificateur de Tesla à Long Island (tour de Wardenclyffe) 3) Comment le réaliser avec la triode terrestre
  • Extraction de l’onde de puissance stationnaire
    1. Explication théorique de l’extraction
    2. Les expériences de Frank GOLDEN sur l’auto-pompage pleine puissance entre quelques Hz et 2MHz
    3. Possibilité d’utiliser une seconde tour
    4. Le gain engendré par ce dispositif tend vers l’infini
  • Compensation de l’anisotropie terrestre
    1. La Terre n’est pas un milieu isotrope idéal
    2. L’onde se rompt dans un milieu non linéaire
    3. Ce problème a déjà été résolu avec des ondes ultrasonores dans l’océan
    4. Il faut transmettre deux ondes sinusoïdales séparées par une différence de fréquences, par exemple 500 kHz et 512 kHz
    5. La polarisation circulaire permet aussi de compenser l’anisotropie
  • Discussions sur le canal de puissance
    1. Les stations d’extraction peuvent être placées partout sur Terre, y compris au fond des océans
    2. On peut établir autant de canaux de puissance que l’on souhaite
    3. TESLA avait découvert une onde qui ne déviait pas de son chemin à travers le vide, comme un faisceau laser, et ne dispersait pas son énergie
  • Unités de puissance mobiles et autres systèmes
    1. Le noyau atomique est le milieu non linéaire ultime
    2. Des oscillations mécaniques terrestres (ondes sismiques) peuvent être produites amenant à la télégéodynamique initialement découverte par le grand génie de l’électricité Nikola TESLA
    3. TESLA a donné les plans d’un « grand œil qui peut voir à distance » comme une grossière image télévisuelle d’une région ou d’un objet
    4. Des balles holographiques d’énergie électromagnétique pour frapper les avions (cas du DC8 de la base Gander de l’US Air Force en 1985 avec une perte de plus de 150 vies)
    5. Avec les ondes temporelles renversées, la conjugaison de phases, les miroirs de pompage à conjugaison de phases, l’auto-ciblage et l’interférométrie, la plupart des armes scalaires électromagnétiques peuvent être développées
  • Conclusion
    1. Cet exposé ne donne qu’un bref aperçu des conséquences de la théorie quaternionique du champ unifié de J. C. MAXWELL
    2. Le contrôle total de la nature est entre nos mains
  • Notes et références : 91 références scientifiques

Tableaux :

  • Tableau 1 – Quelques conclusions implicites de l’analyse vectorielle
  • Tableau 2 – Huit sortes de réalités quantiques
  • Tableau 3 – Réplication de la conjugaison de phase
  • Tableau 4 – Théorème de correction des distorsions

Figures imprimées :

  • fig. 01 – Translation du champ E (ligne droite)
  • fig. 02 – Translation du champ B (tourbillonnant)
  • Fig. 03 – Potentiel gravitationnel (contrainte de flux de charges)
  • Fig. 04 – Les systèmes de vecteur 0 diffèrent par leur structure interne
  • Fig. 05 – Modèle des transformations en gouttes de pluies
  • Fig. 06 – Comparaison de l’onde en sinus carré avec l’onde sinusoïdale
  • Fig. 07 – Conjugaison de phase par mélange à quatre ondes
  • Fig. 08 – Réflexion miroir ordinaire comparée à une réflexion miroir par conjugaison de phases
  • Fig. 09 – Conjugaison de phase par un matériau non linéaire déformant
  • Fig. 10 – Coefficients de réflexion de puissance non linéaire typiques
  • Fig. 11 – La tour Wardencliffe de Tesla à Long Island
  • Fig. 12 – Emission dans une cathode terrestre
  • Fig. 13 – Onde scalaire : entrée, réaction, modulation
  • Fig. 14 – Onde scalaire sphérique dans les zones de tensions internes de la Terre
  • Fig. 15 – Auto-pompage de la phase conjuguée du miroir terrestre
  • Fig. 16 – Extraction de l’énergie PCR hors d’un site
  • Fig. 17 – Coefficients de réflexion de puissance non linéaire typiques
  • Fig. 18 – Extraction de l’énergie PCR hors de plusieurs sites
  • Fig. 19 – T. Henry MORAY règle son dispositif radiant

Annexe du traducteur :

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.